Créer un site internet

le Breil (château)

.

LE BREIL ou BREUIL

.

"d'argent au sautoir de gueules"

Armes du Breil en 1381.

     Un premier château daté du XIVème siècle est construit à cet emplacement dans le but d'assurer la défense avancée de Montfort, par son côté ouest. La seigneurie du Breil, avec droit de haute justice sera la propriété successive des seigneurs du Breil (1480) puis Gedouin de la Dobiaye, du pont d'Eschevilly, Becdelièvre de la Busnelaye, Huchet de Cintré et Barbier d'Antin.

     Du temps de sa puissance, outre l'ancien manoir et ses dépendances, le Breil possédait une chapelle, un colombier, des vergers et des bois, mais aussi les métairies de la Barre, de la Porte du Breuil, de Launay, du Verger, de la Ville-Herviette, de la Garenne, ainsi qu'un moulin à eau sur les bords du Meu.

     Reconstruit à la fin du XIXème siècle, le château de style néo-classique est détruit par un incendie, dans la nuit du 27 au 28 juin 1903, perdant ses toîtures et ne conservant que ses murs flanqués de quatre grosses tours lui donnant son actuel aspect mystérieuxSa dernière propriétaire le lèguera en 1947 à la congrégation religieuse de Notre-Dame du Vieux-Cours. Il sera revendu en 1992 à une famille d'Iffendic.

 

sur cette vue aérienne, on aperçoit le plafond qui a été rajouté après l'incendie

 

 

les portes et fenêtres chargées de moulures sont murées.

 

détail

 

vue ancienne juste après l'incendie.

 

L'ancien portail d'entrée chargé des armoiries de Julien Gédouin, seigneur du Breil, et de son épouse, a disparu à la fin du XXème siècle.

Carte postale édit. Mary-Rousselière.

Une des rares vues du château avant l'incendie. Cliché Charles Legendre.

Les communs du château

 

 

 

 

 

.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site