Manoirs et châteaux

 

     On différencie souvent aujourd'hui le manoir du château du fait que ce dernier a de plus grandes dimensions. Les châteaux étaient à l'origine des ouvrages militaires fortifiés qui deviennent à partir du 16ème siècle de belles demeures luxueuses au milieu d'un parc arboré. C'est le cas pour Iffendic des châteaux de la Châsse, de Tréguil, du Breil ou de la Morinais.

     Les petits manoirs ont aujourd'hui perdu leur caractère seigneurial. Ces anciennes maisons nobles ont souvent été rachetées au 17ème siècle par des bourgeois désireux d'un nouveau statut social ou bien elles furent attribuées pendant la révolution, comme biens nationaux, à des agriculteurs aisés.

     Au rez-de-chaussée, le manoir se composait souvent d'une grande pièce de séjour avec cheminée, la salle basse. Séparée par une cloison avec porte, la cuisine avait aussi sa cheminée. A l'arrière de la cuisine, une réserve sans fenêtre servait de stockage aux denrées. Dans les manoirs les plus grands, on pouvait également trouver une chambre basse elle aussi avec cheminée.

     Un bel escalier à vis, situé dans une tourelle, menait aux chambres hautes, deux ou trois, toutes avec grandes cheminées.

     La cour était à l'origine fermée par un porche d'entrée encadré de bâtiments, écuries, hangars, logements du personnel et communs. Une chapelle privée, un pigeonnier, le jardin, un verger, et plus loin un bois privé, un étang,  une rabine d'accès, une métairie complétaient l'ensemble.

     Les chapelles de manoirs ont le plus souvent disparu par manque d'entretien, c'est le cas de celles de la Boulaye, la Fléchais, la Courbe ou la Roche-Trébulente.

 

Rabine et cour fermée au Bois-Marquer

 

Tourelle escalier, la Ville-Eon.

Palier, accès aux chambres hautes, Bouquidy.











.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site